Divorce avec consentement mutuel: conditions et avantages

Un divorce n'est pas forcément synonyme de désaccord. Ainsi, les époux ont la possibilité de se séparer à l'amiable, en suivant certaines conditions et dans l'harmonie. Un tel divorce comporte de multiples intérêts pour le couple, de même que pour les enfants. La suite de l'article vous en dira plus sur la procédure de divorce par consentement mutuel et ses avantages.

Les conditions d'un divorce à l'amiable

Le divorce amiable nécessite uniquement la présence des avocats des conjoints voulant divorcer. L'intervention du juge aux affaires familiales n'est donc plus nécessaire et vous en saurez plus en cliquant ici. Dès lors, les avocats rédigent un contrat de divorce qui règle l'intégralité des effets du divorce. Cet écrit englobe la liquidation du régime matrimonial et donc le règlement des intérêts patrimoniaux et pécuniaires des époux. De même, le divorce amiable tient compte de la prestation compensatoire, dont le montant sera négocié.

Par ailleurs, dans certains cas, comme en présence d'un immeuble, l'intervention d'un notaire devient obligatoire. Ce dernier est indispensable pour rédiger un acte liquidatif devant figurer dans la convention de divorce. Toutefois, cette convention doit aussi comporter une convention parentale. Cela concerne les modalités liées aux bien-être, à la finance et à l'entretien des enfants.

Les avantages d'un divorce amiable

Le divorce par consentement mutuel privilégie le droit des enfants et leurs bonheurs malgré la séparation de leurs parents. Aussi, ce divorce coûte moins et permet donc aux époux d'économiser non seulement en temps, mais aussi en argent. En effet, les époux économisent les frais liés à la procédure judiciaire et à ses éventuelles complications. Aussi, le divorce à l’amiable ne demande plus l'intervention d'une tierce personne. Cela réduit considérablement les frais liés à cette requête.

Par ailleurs, les époux ont le droit d'aménager les conséquences de leur rupture selon leur volonté. Aussi, leur vie privée restera cachée pour un divorce par consentement mutuel, puisqu'ils n'auront pas besoin de s'exposer devant le juge. Finalement, ce divorce se fait en moins de temps après le délai de réflexion accordé aux couples.